Jean-Claude

Publié le par Francis Delabre

 

 

 

 

P1010596

 

J'étais là, à regarder la mer. Les pieds dedans. Un léger brouillard, un vent du nord. L'eau était froide. Le soleil tapait sur ma tonsure. Un beau moment, quoi. De pure poésie. Comme quand on en a plus rien à foutre de la vallée de larmes dans notre dos. Qu'on est bien là, à ce moment-là, qu'on pourrait même mourir, je suis sûr que ça ne serait pas douloureux.

Mon portable a sonné. Contrairement à mes habitudes, je l'avais dans la poche. Eh merde...

C'était Frédérique. Jean-Claude Darnal venait de passer de l'autre côté du décor.
Jean-Claude, vous savez, c'est lui qui a écrit "Quand la mer monte".
Je suis resté les pieds dans l'eau. J'ai attendu que la mer se retire.
Une heure après, rien n'avait bougé. J'ai réalisé qu'ici, il n'y a pas de marée.
J'ai pensé à mon pays. A mes amis.

J'ai remonté la plage et suis allé boire une bière au premier troquet.
En sortant, je me suis rendu compte que j'étais pieds nus.
J'ai retrouvé mes pompes au même endroit. Une mer sans marée, c'est pas terrible, mais c'est pratique.

 

Commenter cet article

philippe 13/04/2011 21:43


ya des fois...c'est pas une habitude, c'est un tuyau qui se met à beugler pour prévenir qui faut tout laisser, même ses godasses, le temps d'aller boire une bière. Tu devais avoir fière allure
comme çà. Du coup, le gars qui faisait monter la mer a tout laissé en plan comme çà et elle a plus bougé.
je t'embrasse