Mimi n'en reviendra pas

Publié le par Francis Delabre

P1020829.JPG

Salut Mimi.

On avait rencard au printemps pour une omelette aux patates.

Et une tarte à gros bords.

Tu t'souviens ?

Pour la première fois de ta vie, tu poses un lapin.

Je ne t'en veux pas, je comprends, c'est un cas de force majeur.

N'empêche.

N'empêche, ce soir je vais en faire une, d'omelette.

Et une tarte. A gros bords.

Et devant la cheminée, une bonne bouteille et hop, je surferai dans les archives de mes cavernes crâniennes. La connexion se fera, pas de bile, pas de problèmes particuliers à ce niveau-là. Question mémoire, la machine est au top. C'est plutôt du côté sensible que ça déconne.

Allez, mouque tin nez et dis bonsoir à la dame. Je t'entends d'ici. Tu peux rigoler. 

N'empêche, ce soir, devine, tu vas pas en revenir, je vais me faire l'intégrale en patois de Guiguite à la touffe*.

Ouais, j'vais m'la faire.

Histoire de rigoler encore un p'tit coup avec toi.

Et je pense qu'il faudra bien une deuxième bouteille pour aller jusqu'au bout de la nuit.

Et demain matin, j'aurai la gueule de bois.

Merci Mimi.

Merci pour toutes les gueules de bois que t'as provoquées. On va être en manque.


* La dame aux camélias en patois, par Mimi Ducherloque, feuilleton radiophonique sur Radio-Lille dans les années soixante-dix du siècle dernier. Guiguite à la touffe, nom inventé par Marco Slinckaert. Mais quesse qu'y foutent à l'Ina ? Pourraient pas nous sortir un cédé pour Noël ? C'est trop demander ?

                                      P1010834.JPG

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article