Mise au point

Publié le par Francis Delabre

7197

 © dimitri vazemsky

 

Si je mets cette photo de moi, ce n’est pas parce je m’aime particulièrement dessus. Non. C’est que nombre d’entre vous se demandent si c’est bien moi qui vous écris dans ce blag. De façon à ce que tout soit clair entre nous, qu’on n’en parle plus après, je peux vous dire que c’est effectivement moi.

Parce que des réflexions genre : c’est pas le Francis qu’on a connu en 70 rue des Bouchers à Lille et qui chaussait du 47 ?, j’en ai une tous les jours. Et encore, celle-ci est correcte. Si vous saviez, Mesdames et Messieurs, tous les malpolis qui traînent sur la toile !

Mais de toute façon, sachez qu'avec l’âge, je chausse aujourd’hui du 48, quand c’est pas du 49 suivant certaines marques de pompes.

Voilà qui est fait.
Pour en revenir à mon dernier article, deux énergumènes, Dimitri Vazemsky, éditeur-plasticien de son état, et Frédérique Delbarre, fille de Raoul de Gode quant à elle, ces deux énergumènes donc pour ne pas les nommer, m’ont envoyé sur les routes et au plus profond des forêts verglacées à la poursuite du Capenoule authentique, animal facilement débusquable, comme vous le savez déjà, dans un bistrot ou une fête tribale.

Durant ce rude voyage au long court (y'a pas de faute, j'ai envie comme ça) j’ai pris des notes, j’ai enregistré des plombes et des plombes, j'ai rencontré des gens et des gens, des personnes et des belles personnes. Puis je suis rentré chez les miens épuisé, afin d’écrire un livre.

Puisque telle était la demande.
Comme déjà dit, l'histoire a duré pas loin de 5 années, je vous passe les détails, pensez-donc, 5 années ! et le livre, ben oui, tout arrive, va sortir dans quelques jours...

Mais dans l'immédiat, si vous le permettez, c'est l'heure de l'apéro et il y a du monde en bas, je vous en parle au prochain numéro.
 7261  
© dimitri vazemsky

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

phlip 19/01/2010 20:31


Ben moi c'est pas le Francis que j'ai connu dans le repère à trousse sansglières passe que là ses chaussons étirés comme des laminoirs à crottes y faisaient bien du 54


anonyme 17/01/2010 15:26


le poids des mots peut-être?


hélène hannon 17/01/2010 10:27


Ben millard t'es passé sous un rouleau compresseur???? Les photos elles sont toutes écrasées! Ca doit et'eul soleil du sud qui est trop "écrasant" pour un gars de ch'nord???