Petit résumé de la semaine précédente

Publié le par Francis Delabre

Vernissage Capenoules 068Que n’étiez-vous point là pour l’inauguration de la Place Raoul de Godewarsvelde ! Quelqu’un avait commandé un rayon de soleil à Météo France, et, très sympas, les techniciens l’avaient gentiment envoyé sur nos têtes humides ! Après une semaine de crachin glacial, vers midi le ciel s’est ouvert et à seize c’était presque le printemps. Alors que Defacque et son Prato chauffait la foule qui commençait à grossir, quelques porteurs achevaient fébrilement d’habiller leur géant. Il y avait là Raoul, bien sûr, avec son bock marqué « A l’amitié », et P’tit D’siré, le géant de Moulins.

samsung070210 084C’est lorsque la fanfare du Tire-Laine a envoyé la première salve que je les ai vu arriver. Rue de Bapaume. L’homme et le rigolo. Les deux héros de mon « Capenoules ! ». Ils avaient l’air en pleine forme, bien reposés depuis la Braderie. Arnaud Delbarre, le fils de Raoul, m’a alors dit qu’il y avait un sérieux problème : aucun bistrot sur cette place ! J’en pris conscience, quittant des yeux mes deux amis pour un panoramique circulaire. C’était vrai et totalement indécent ! Pas l’ombre d’un petit troquet sur la Place Raoul de Godewarsvelde !

Heureusement, le cortège s’est formé et, sur la route de la Maison Folie, nous pûmes nous rafraîchir à quelques chapelles ouvertes.

IMGP0739J'ai revu mes deux zigotos le soir, pour l’inauguration de l’Enfarcé, le bistrot-atelier-spectacle que j’ai ouvert à la Maison Folie. Vers 22 heures j’ai mis en perce le deuxième fût de bière, alors qu’ils dansaient avec quelques dames. Puis très vite, les chansons de Capenoules, sorties des gosiers bien huilés au houblon, ont commencé à couvrir la sono.

IMGP0667Le lendemain fut plus calme, mais néanmoins très riche en conversations avec quelques visiteurs et voisins de la Maison Folie.
IMGP0669Puis vint le samedi, une bien belle table ronde avec quelques Capenoules : Michel Célie, Armand Piquet, Jack Defer, Gisèle Frézin, et puis Nelly Laurence, Bernard Pigache, Frédérique Delbarre (la fille de), une table ronde rectangulaire menée de main de maître par Agnès Delbarre, de France Bleu Nord, qui, soit dit en passant, n’a rien à voir avec la famille susdite.

IMGP0754Bien sûr ensuite, nous bûmes l’apéro, et c’est tout joyeux que nous sommes partis au bout de la rue pour rejoindre le Prato, où la projection de « Quand la mer monte » devait remuer une fois de plus les émotions diverses et variées de chacun. Yolande Moreau, souffrante, était clouée au lit, mais n’avait pas manqué de nous embrasser toutes et tous par téléphone. Après des applaudissements nourris, dans le bar rouge du Prato, nous avons dégusté un superbe chili, baignés dans une fraternité bienvenue.

Le dimanche fut à l’image du vendredi, calme et riche de conversations.
CAPENOULES- Et, avant de vous dire à bientôt, n'oubliez pas que le livre est en vente dans toutes les librairies, mais aussi à l'Enfarcé ! 
(Toutes les photos sont de Claude Harchin)  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article